Pourquoi les plaquettes dans le sang baissent-elles ?

mai 2, 2018

En dehors de l’eau et des globules blancs ou leucocytes, le sang d’un être humain est composé de plusieurs éléments fondamentaux qui participent à la protection et au renforcement de sa santé. Les plaquettes à ce titre sont des agents de coagulation. Après un saignement, ce sont elles qui, en s’agglutinant au niveau de la rupture du vaisseau sanguin, participent à stopper l’hémorragie. Chez l’adulte et l’enfant, leur nombre est compris dans un intervalle de référence qui est de 150 000 et 300 000/mm3. En dessous de cette valeur, les personnes concernées sont exposées à des maladies.

 

La thrombocytopénie, le mal des plaquettes

Les plaquettes aussi appelées thrombocytes sont fabriquées dans la moelle osseuse. Leur baisse dans le sang entraîne un mal appelé thrombocytopénie. Il s’agit d’un trouble qui fragilise la santé des personnes qui en souffrent en aggravant les risques de blessures mineures et de saignements. La thrombocytopénie est détectée généralement après une analyse de sang. Les soupçons d’un tel trouble découlent des difficultés d’une personne à cicatriser, ou de l’apparition fréquente de sang dans la bouche ou les selles. On peut aussi citer :

  • l’apparition de points rougeâtres minuscules sous la peau ;
  • le saignement d’une petite coupure ou d’un point d’injection ;
  • les saignements vaginaux autres que les menstruations ;
  • les maux de tête fréquents

Pour résorber la thrombocytopénie, le traitement doit porter sur les causes ayant entraîné la chute des plaquettes. Elles sont généralement assez bien connues des médecins même si parfois elles impliquent de lourds traitements.

 

Les causes de la thrombocytopénie

Chez l’adulte et l’enfant, la baisse des plaquettes dans le sang signale généralement la présence d’une maladie assez grave, un dysfonctionnement de la moelle épinière ou le suivi d’un traitement ayant un impact sur la moelle épinière.

La présence d’une maladie assez grave

Chez les enfants par exemple, les infections virales entraînent souvent une baisse transitoire du nombre de plaquettes qui revient à la normale après traitement ou après la phase la plus violente de l’infection virale. Chez les adultes par contre, ce sont certaines maladies immunologiques comme le purpura thrombopénique qui causent une baisse des plaquettes. Cette baisse est assez durable et n’est résorbée qu’à la suite du traitement de la maladie.

Les dysfonctionnements de la moelle épinière

Étant l’organe du corps qui fabrique les plaquettes, la moelle épinière, en cas de dysfonctionnement, entraîne la réduction des plaquettes dans le sang. Ces dysfonctionnements trouvent leurs causes dans les maladies comme la leucémie et autres cancers graves. On peut également souligner l’hypersplénisme qui est un gonflement anormal de la rate ayant un impact négatif sur la moelle épinière.

Les traitements ayant des impacts sur la moelle épinière

Il s’agit principalement de la chimiothérapie et des médicaments biologiques qui ont un impact assez direct sur la moelle épinière. Le recours à ce type de traitement réduit les plaquettes dans le sang et augmente grandement les risques de saignement, en particulier dans le tube digestif, la bouche et le nez ; d’où l’importance pour un médecin de donner des consignes d’entretien assez strictes au malade afin de le protéger autant que possible.